francophonie    

L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF)

  

1. l’information de base de l’OIF

  • Date de la création : 20 mars 1970
  • Pères fondateurs : Léopold Sédar Senghor (ancien président du Sénégal), Habib Bourguiba (ancien président de Tunisie), Hamani Diori (ancien président du Niger), et le Prince Norodom Sihanouk du Cambodge.
  • Siège : Paris (France)
  • Membres : 84 États et Gouvernements membres (54 plein droit, 4 associés et 26 observateurs).
  • Objectifs : L’OIF a pour mission de donner corps à une solidarité active entre les États et gouvernements membres, de contribuer à améliorer le niveau de vie de ses populations. Elle apporte à ses États membres un appui dans l’élaboration ou la consolidation de leurs politiques et mène des actions de politique internationale et de coopération multilatérale, conformément aux 4 grandes missions tracées par le Sommet de la Francophonie :
    • – Promouvoir la langue française et la diversité culturelle et linguistique
    • – Promouvoir la paix, la démocratie et les droits de l’Homme
    • – Appuyer l’éducation, la formation, l’enseignement supérieur et la recherche
    • – Développer la coopération au service du développement durable.
  • L’estimation des francophones en 2014 : Près de 274 millions de personnes peuvent être définies comme francophones de façon certaine. En Asie du Sud-Est, au Cambodge, 423 000 francophones, soit 0,02% de sa population ; au Laos, 190 000 francophones, soit 0,03% ; au Vietnam, 654 000 francophones, soit 0,006%.

francophones map
    

2. Au sein de l’OIF

    La Secrétaire générale de la Francophonie est la plus haute responsable de l’OIF. Mme Michaëlle Jean a été désignée à ce poste par le Sommet de la Francophonie en 2014 à Dakar (Sénégal). L’Administrateur est nommé par la Secrétaire générale. Il charge d’exécuter et de gérer la coopération de l’OIF. M. Adama Ouane occupe ce poste depuis avril 2015. L’OIF est placée sous l’autorité de 3 instances politiques : Le Sommet, l’instance suprême de la Francophonie qui se réunit tous les deux ans, la Conférence ministérielle de la Francophonie (CMF) et le Conseil permanent de la Francophonie (CPF). L’OIF dispose de :

  • 4 représentations permanentes :
    • – à Addis-Abeba, auprès de l’Union Africaine et de la Commission économique de l’Afrique de l’ONU,
    • – à Bruxelles, auprès de l’Union européenne,
    • – à New York et à Genève, auprès des Nations unies
  • 6 bureaux régionaux :
    • – à Lomé (Togo) pour l’Afrique de l’Ouest,
    • – à Libreville (Gabon) pour l’Afrique centrale,
    • – à Hanoï (Vietnam) pour la zone Asie-Pacifique ;
    • – à Port-au-Prince (Haïti) pour la Caraïbe et l’Amérique latine
    • – à Bucarest (Roumanie) pour l’Europe centrale et orientale
    • – à Antananarivo (Madagascar) pour l’océan Indien

   

3. Aux côtés de l’OIF

L’OIF agit en synergie avec l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), les quatre opérateurs spécialisés des Sommets que sont l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), TV5, l’Association internationale des maires francophones (AIMF), l’Université Senghor d’Alexandrie ; ainsi qu’avec les deux Conférences ministérielles permanentes : la Conférence des ministres de l’Education nationale (Confémen) et la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports (Conféjes).

4. le Cambodge et l’OIF

 

  • En novembre 1991 : membre observateurb>, lors du IVème Sommet de la Francophonie à Chaillot (Paris), France.
  • En octobre 1993 : membre de plein droit, lors du Vème Sommet de la Francophonie à Grand-Baie (Maurice).

 

5. Les prochaines instances de la Francophonie

  • La 35ème Conférence Ministérielle de la Francophonie (CMF) se déroulera les 8 et 9 octobre 2018 à Erevan, Arménie
  • Le XVIIème Sommet de la Francophonie se déroulera les 11 et 12 octobre 2018 à Erevan, Arménie.

Pour plus d’information, veuillez consulter le site web : francophonie.org