Politique étrangère du Cambodge

Le Royaume du Cambodge mène une politique étrangère qui protège et promeut ses intérêts nationaux, avec l’accent mis sur les cinq tâches principales suivantes :

1. Protéger l’indépendance nationale, la souveraineté, l’intégrité territoriale et la neutralité ;  maintenir la paix, la sécurité, la stabilité, l’ordre et l’unité sociale.

Le Cambodge continuera de maintenir l’indépendance dans la prise de décision sur les questions de politique intérieure et étrangère – dans les domaines de la politique, de l’économie, du commerce, des investissements, et notamment de la sécurité nationale et de la défense – dans le respect des principes de neutralité permanente, de non-alignement et de coexistence pacifique avec les pays voisins et tous les autres pays du monde, ainsi que des principes de règlement pacifique des différends et des avantages mutuels.

Le Cambodge préserve et exerce ses droits souverains en poursuivant la ligne de conduite la plus appropriée pour défendre son intégrité territoriale et ses intérêts nationaux fondamentaux conformément à la Constitution.

Le Cambodge continuera de protéger les droits et les intérêts de son peuple à l’étranger, de coopérer avec les autorités de pays hôtes concernées afin de résoudre les problèmes auxquels sont confrontés des travailleurs migrants cambodgiens et de leur fournir les services et le soutien nécessaires en cas de besoin.

2. Se faire plus d’amis à l’étranger dans l’esprit de l’indépendance nationale.

Le Cambodge s’efforcera de renforcer au mieux les relations amicales, la coopération et les partenariats existants avec d’autres pays, de restaurer des relations de coopération avec de vieux amis et d’entretenir de bonnes relations avec de nouveaux amis, en particulier avec les pays d’Europe centrale et orientale, d’Asie centrale, d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Amérique latine.

Le Cambodge est déterminé à contribuer davantage au renforcement de la communauté de l’ASEAN axée sur les personnes et centrée sur les personnes, à maintenir et à consolider l’unité et la centralité de l’ASEAN, et à travers l’ASEAN, à promouvoir et à renforcer les relations avec les partenaires extérieurs pour la croissance et le développement socio-économique, sur la base de deux principes fondamentaux qui sont le respect du consensus dans tout processus de prise de décision et la non-ingérence dans les affaires internes des autres.

3. Promouvoir la diplomatie économique.

Pour contribuer à la réalisation de la vision du Gouvernement royal de transformer le Cambodge en un pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure d’ici 2030 et en un pays à revenu élevé d’ici 2050, le changement de la pratique de la diplomatie traditionnelle vers une diplomatie qui place l’économie, la culture et le tourisme en son centre contribuera de manière significative à l’attraction des investissements étrangers, à la diversification des sources d’investissement, à l’expansion des marchés d’exportation pour les produits cambodgiens, à l’attraction des touristes et à la promotion de la culture cambodgienne sur la scène internationale.

Le Cambodge continuera d’avancer sur la voie de la libéralisation économique, de l’ouverture des échanges et de la mondialisation, et s’efforcera de promouvoir le commerce multilatéral avec l’Organisation mondiale du Commerce (OMC). Dans cet esprit, le Cambodge a participé de manière constructive aux efforts visant à conclure un accord de partenariat économique régional inclusif (RCEP), et continuera de négocier des accords de libre-échange avec d’autres pays amis, tels que la République de Corée et l’Union économique eurasienne.

4. Continuer d’appuyer et de renforcer le multilatéralisme.

Dans la gouvernance des affaires mondiales et de participer activement aux efforts mondiaux pour relever les défis qui menacent la paix, la sécurité, l’ordre international fondé sur des règles et le développement durable.

Le Cambodge continuera de contribuer activement au maintien de la paix dans le monde, en envoyant ses forces aux missions de maintien de la paix des Nations Unies, en menant professionnellement des actions humanitaires, en respectant strictement les lois et réglementations internationales et en établissant de bonnes relations avec la communauté et la population locales.

Le Cambodge salue et soutient toutes les initiatives qui promeuvent la paix, la stabilité et la prospérité dans la région, et qui sont mutuellement avantageuses et complémentaires. Il est donc essentiel et nécessaire de créer une synergie et une complémentarité entre les initiatives régionales phares, telles que la « Ceinture et la Route », la « Stratégie indopacifique » et d’autres politiques des principaux pays de la région à l’égard de l’Asie du Sud-Est, ainsi que divers mécanismes dans le cadre de la coopération de la sous-région du Mékong.

5. Améliorer la qualité, l’efficacité et les capacités des diplomates cambodgiens.

La promotion de la réforme interne des infrastructures physiques et non physiques est devenue une priorité pour préparer un corps diplomatique professionnel, patriotique, actif et compétent.

Investir dans le développement des ressources humaines ainsi que dans le renforcement des capacités grâce à la création et au renforcement du rôle de l’Institut national de Diplomatie et de Relations internationales devient de plus en plus nécessaire et important pour servir les intérêts fondamentaux du Cambodge.

À cet égard, le Cambodge souhaite la bienvenue à tous les amis étrangers pour leur soutien continu et leur bonne coopération en matière de développement des ressources humaines, que ce soit sous forme de bourses, de voyages d’études, d’échange d’expériences, de cours de formation ou de partage de connaissances et d’idées.